Accéder au contenu principal

#4 Mylène Farmer – California (1995)

Il est 6AM et je swim sur le périph’. Au loin le sunset est trop rapidement devenu un sunrise. À en croire qu’le soleil est complètement jetlag. Few miles later, j’passe devant l’exit Aéroport Charles de Gaulle. J’m’enverrais bien en Amérique, mais j’ai plus aucun dollar à force de faire des overdoses de Marlboro light. Alors, j’dois me contenter de contempler tous ces flights qui s’envolent pour LA. J’ouvre la fenêtre de ma Ford Escort pour chasser le fog qui commence à imprégner les sièges en leather. J’appuie sur l’accélérateur et me mets du boost. C’est pas très fun à dire, mais j’ai le spleen, et c’est comme une symphonie.

Paroles : Mylène Farmer (aka Mylène Jeanne Gautier)

Musique : Laurent Boutonnat

Depuis le début de sa collaboration avec Mylène Farmer en 1984 à travers le tube « Maman a tort », Laurent Boutonnat a composé les principaux grands succès de la chanteuse. Rarement dans l’histoire de la chanson une collaboration n’a été aussi fructueuse : Sans contrefaçon et Pourvu qu’elles soient douces en 1988, Désenchantée en 1991, C’est une belle journée en 2002. Il compose également le tube « Moi Lolita » pour Alizée en 2000, écrit par Farmer. Boutonnat est également le réalisateur de ses clips les plus célèbres. Son clip de 10 minutes et 51 secondes pour le single « Libertine » en 1986, dont il écrit par ailleurs ailleurs les paroles, révolutionne véritablement le genre en France, dans un parfum de scandale : Farmer y apparaît complètement nue. On clôt cette grande parenthèse « Boutonnat ».

Album : Anamorphosée

Sortie : 1995

Label : Polydor

Enregistré à : A&M Studios et Record One (Los Angeles)

La piste en une punchline : « Vienne la nuit et sonne l’heure et moi je meurs, entre apathie et pesanteur où je demeure.  »

Note : Cette piste regorge de punchlines en tout genre, nous avons dû en écarter plusieurs après examen approfondi de leurs capacités frappantes. Surtout, dites-nous que vous n’êtes pas d’accord !

00.02’s : grillons qui chantent = nuit / moteur qui vrombit = cabriolet sport prêt à crisser / porte qui claque = urgence ? / sirène de police = course-poursuite à venir digne des meilleurs GTA !

00.17’s : légère, flottante et doucement hypnotique, la voix de Mylène Farmer et son « frenglish » surréaliste nous prennent par la main et accompagnent une production electro-pop qui montre d’emblée ses basses : direction les profondeurs les plus dark de la nightlife de LA

03.57’min : « c’est sex ! » : après une nuit de débauche sentant l’asphalte et les plus clinquantes paillettes, place à ce solo de guitare électrique au groove salvateur montant et descendant, telle une ultime tentative de gravir les sommets les plus hauts de Santa Monica.

J’entends siffler le train …

Veuillez lire attentivement cette notice avant d’écouter cette piste car elle contient des informations complètement subjectives mais néanmoins importantes pour vous. Gardez cette notice, vous pourriez avoir besoin de la relire. Cette piste vous a été personnellement prescrite. Ne la faites pas écouter à quelqu’un d’autre. Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, baissez le volume.

Dans quel cas cette piste peut-elle être écoutée ?

Pendant une course-poursuite avec soi-même, quand tout l’environnement ressemble à s’y méprendre à une Californie fantasmée.

Comment écouter cette piste ?

Cette piste s’apprécie encore mieux avec des menottes autour des poignets. Facilement disponibles dans les meilleurs sex-shops de la capitale. Mais il n’est pas facile de jouer à GTA San Andreas avec des menottes … Il faut donc faire un choix!

Comment se fringuer pour écouter cette piste ?

Sur sa pochette, Mylène nous donne des indices suffisamment explicites.

Que manger ou boire en écoutant cette piste ?

Quelque chose de sucré. Vous pouvez siroter un Mai Thai ou un California Dream. Il vous faudra du sucre pour échapper aux cops.

Quels sont les effets indésirables éventuels ?

Passer 24h en garde à vue (pour 1 auditeur sur 1 000). Passer 48h en garde à vue (pour 1 auditeur sur 10 000). Être mis en examen pour trafic illégal de sucre en poudre (pour 1 auditeur sur 100 000).

Au regard de ses autres pochettes de disque, Mylène fait relativement dans la sobriété. Arrière-plan vide couleur crème, stature de statue grecque, dont la tête se serait envolée (à force de respirer les effluves de cuir ?). C’est pour représenter « l’esprit qui s’évade » nous assure-t-elle.

Photographie : Herb Ritts

Photographe américain (1952-2002) connu entre autres pour sa collaboration artistique avec Madonna, dont il réalise des clips, mais aussi David Bowie, Michael Jackson, Cindy Crawford, Chris Isaak … Très populaires dans les années 1980, ses portraits sensuels en noir et blanc, souvent nus et inspirés de la culture grecque antique, sont sa marque de fabrique.

Design : Henry Neu

Depuis le début des années 1990, Henry Neu a assuré la conception graphique de différents supports de Mylène Farmer : pochettes, affiches et autres objets promotionnels.

Clip conçu par le réalisateur américain Abel Ferrara, connu pour ses films thriller et policiers The King of New York, Nos funérailles, Bad Lieutenant.

L’acteur américain Giancarlo Esposito, notamment connu pour son rôle de Gus Fring dans la mythique série Breaking Bad, y tient un rôle de proxénète, aux côtés de Mylène Farmer.

  • Synopsis : Jeu de miroir et de double entre une prostituée harcelée par son proxénète et une bourgeoise qui lui ressemble à s’y méprendre. Après que les deux aient échangé un regard, la deuxième vengera la première à coup d’épingles à cheveux, à la mort de cette dernière. Vous avez bien suivi ?
  • Critique de la rédaction : Connu pour l’importance qu’elle accorde à ses vidéoclips, Mylène Farmer ne déroge pas à la règle avec « California », thriller américain, urbain, noir et épidermique, sur fond de bijoux clinquants, de robes de luxe, de cuir et de banditisme. On apprécie notamment le travail de cadrage. Note de la rédaction : 3 briquets sur 4.

ANAMORPHOSE

« Dans l’rétro, ma vie qui s’anamorphose. » (refrain, l.4)

1/ Image déformée renvoyée par un miroir courbe.

2/ (mathématiques;physique) Phénomène de distorsion optique d’une image.

Ex : « L’anamorphose est un procédé habituel du gothique, fait pour créer un effet de terreur et qui, s’inscrivant dans un cadre culturel tourné vers l’ambigüité, abolit les frontières entre réel et imaginaire. » — (Élizabeth Durot-Boucé, Spectres des Lumières : du frissonnement au frisson, 2008)

3/ Pour les branchés biologie : évolution d’un type d’organisme vers un autre par une longue série de changements organiques graduels.

Les Mille et Une Nuits …

  • Passionnée par l’univers de Charles Baudelaire et d’Edgar Allan Poe, Mylène Gautier choisit son nom de scène en hommage à l’actrice américaine Frances Farmer, espoir rebelle d’Hollywood, alcoolique, internée de force en hôpital psychiatrique dans les années 1940 et subissant alors un traitement à base d’électrochocs, allant , selon certains témoignages, jusqu’à la lobotomie.
  • Mylène Farmer a toujours eu un goût artistique prononcé pour la provocation. Lors d’une interview en 1987 pour l’émission « La vie à plein temps » sur France 3, elle déclare :« J’ai un goût pour la provocation et le goût des choses un peu chocs.» Ne loupez pas la suite de l’interview où on apprend qu’elle vit en concubinage avec un capucin ! https://www.youtube.com/watch?v=Wad2I4tDqCI
  • L’album Anamorphosée, et plus particulièrement le single California, est le résultat de l’exil de Farmer à Los Angeles. « Vivre neuf mois dans un pays ou dans une ville, c’est un moment qui est important dans la vie. Et, c’était un moment important pour moi. Donc California, cette chanson, est née effectivement de ce passage.«   https://www.mylene.net/mylene/mylene-farmer_interview_radio-21_21-octobre-1995
  • Live à Paris Bercy, en 1996. Les amateurs de chorégraphie « glamour-kitsch » sont servis sur un plateau avec cette performance, où Mylène justifie sans doute le surnom que certains fans vont jusqu’à lui donner : la « Madonna française ».
  • Dans une interview pour Paris Première en 1996, Farmer raconte son rapport au texte, particulièrement dans le single California. « J’ai toujours une difficulté quant à l’explication de textes. Parfois, il suffit de prendre des mots et, ma foi, une sonorité peut évoquer certaines choses. Moi : « ma vie qui s’anamorphose », si je peux essayer de trouver un sens à ce mot, c’est plus dans l’idée de ce rétroviseur et, là, on en revient plus à l’aspect cinématographique. » https://www.mylene.net/mylene/mylene-farmer-interview-20-heures-paris-premiere-30-mai-1996.php
  • A partir de 4min40 dans l’émission Vinyle, le rappeur Damso nous parle de son rapport à la musique de Mylène Farmer et la manière dont il s’en est inspiré. Longue vie à MCM Pop au passage!

source : https://musee.sacem.fr/index.php/Detail/objects/40281?fbclid=IwAR2uJj6IxZOqh_hk1FchvhZPLpY8qY4sMFa7m_BZGtXdH8ARMnHxo3TxrJ8#

Par Simdo

One thought on “#4 Mylène Farmer – California (1995) Laisser un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :