Accéder au contenu principal

#5 Richard Anthony – J’irai twister le blues (1962)

Cet après-midi j’ai aidé mon père à réparer le carburateur de l’auto. Il m’a donné un peu d’argent de poche donc, en sortant du coiffeur, je me suis payé la chemise en chambray que tous mes copains voulaient. Les cheveux gominés, je suis prêt pour ce soir. Marie est partie mais je suis sûr qu’elle pense à moi, qu’elle s’ennuie déjà. Alors j’entrerai sur la piste, j’irai twister le blues puis je lui offrirai  un Martini avec des glaçons. Beaucoup de glaçons.

Paroles et musique : Buddy Greco / Richard Anthony (accompagnement par le chœur « Les Angels »)

Album : super 45 tours « Richard Anthony – J’irai twister le blues »

Label : Columbia /  Les Industries Musicales Et Électriques Pathé Marconi

Sortie : 1962

La piste en une punchline : « J’ai beau passer mes nuits dans les boites de nuit, je m’ennuie. »

00.43’s : « Wo wo wo oh, Ah ah ah ah, Yé yé yé yéééé ! Wo wo wo oh !  »

01.54’min : « Wo wo wo oh, Ah ah ah ah, Yé yé yé yéééé ! Wo wo wo oh ! »

02.11’min : « Allez encore une fois ! Wo wo wo oh, Ah ah ah ah, Yé yé yé yéééé ! Wo wo wo oh ! »

02.28’min : « Allez encore ! Wo wo wo oh, Ah ah ah ah … »

Je danse le mia.

Dans quel cas cette piste doit-elle être écoutée ? 

Si Doc vous a fait monter dans sa Delorean et que vous avez dépassé les 88 miles à l’heure. 

Comment se fringuer pour écouter cette piste ? 

Jean et chemise en chambray. Cire lustrante. Répartissez une noisette de produit entre vos mains, faites-chauffer et appliquez uniformément sur les cheveux. Pour un effet encore plus brillant, appliquez sur cheveux mouillés. Vous allez briller. 

Que manger ou boire en écoutant cette piste ? 

Hey McFly ! Si tu veux pas avoir l’air d’une mauviette, sirote un Martini (ou une Suze si le garçon n’en a plus!).

Quels sont les effets indésirables éventuels  ?

Tortillements frénétiques du bassin (pouvant affecter 9 auditeurs sur 10) / rester bloqué dans le tunnel du temps, entre deux tubes yé-yé / renverser trop de Martini sur son pull, quitte à le rendre complètement violacé.

Photographie : Edward Mandinian

Richard a piqué le pull-over bordeaux col V en cashmere indien de son père. Son « band » dans le dos, il répète et ses hanches semblent esquisser un début de « twist ». On est fin prêts pour le bal de fin d’année de l’université. Go! Go Richard go go go!

« TWIST »

1 / Type de chanson et de danse des années 1960.

Le twist est né aux Etats-Unis à partir du morceau « The Twist » chanté par Hank Ballard en 1959, puis repris avec un énorme succès par Chubby Checker en juin 1960.

Du verbe anglais signifiant « tordre » ou « se tortiller », le twist se pratique seul ou à plusieurs. Il n’y a pas de contact entre les danseurs. Et c’est une danse relativement simple, accessible à tous les mauvais danseurs, ce qui explique son succès! Chacun se déhanche à droite puis à gauche, avec des rotations alternatives du bassin et des jambes, genoux fléchis. Le tronc doit se tordre pour conserver les épaules en ligne.

Le twist se popularise en France en 1962, particulièrement promu par le bien connu groupe « Les Chaussettes Noires » dont fait partie Eddy Mitchell et par Johnny qui, dès 1961, invite les français à se déhancher avec le 33 tours « Viens danser le twist ».

Hey ! Toi là-bas ! Viens danser le twist !



2/ Cocktail à base de bière et de sirop de citron. (« Hey McFly ! Si tu veux pas avoir l’air d’une mauviette, sirote un twist! »)

3/ Synonyme de « twist final », révélation surprenante à la fin d’un film.

Twist + plage + bronzette + martini = cocktail Anthony ?

  • “J’irai twister le blues” est une reprise de “Twistin’ to the blues” chanté en 1962 par le crooner américain Buddy Greco. Les reprises de chansons américaines, c’est le domaine de prédilection de Richard Anthony : « Ne boude pas » (1962, reprise du « Take five » de Paul Desmond), « Puisque je pense encore à toi » (1964, reprise de « As tears go by » de Marianna Faithfull et Les Rolling Stones), « Lundi lundi » (1966, reprise de « Monday monday » de « Mamas and the Papas »), ou encore « Fiche le camp Jack! » (1961, là, vous pouvez deviner tous seuls l’originale, évidemment).
  • Richard Anthony (Ricardo Abraham Btesh de son vrai nom) fut un des importateurs du rock’n’roll en France. Né en Egypte, il passe une partie de son enfance en Argentine puis en Angleterre et arrive en France à l’âge de 13 ans. Idole des jeunes au début des années 60, il nous quitte en 2015 avec plus de 50 millions de disques vendus, carrément. Son titre le plus célèbre est le tube “J’entends siffler le train” enregistré en 1962 et qui lui colla à la peau toute sa vie, une reprise également (sacré Richard!) de “500 miles”, chanson folk et populaire américaine dont l’originale est attribuée à la chanteuse Hedyi West.
  • Richard Anthony chante en direct à la télé le 7 octobre 1965 « J’irai twister le blues », accompagné par l’orchestre de Raymond Lefèvre. Interventions vocales du public très appréciables!
    https://www.youtube.com/watch?v=iNh92g7KSUs
  • Chanson originale de Buddy Greco : « Twistin to the blues ».

Reviens-moi je t’en supplie
Sans toi se brise ma vie
Car si s’achève la romance
Alors je n’aurai plus de chance

Oui, mais si tu es lassée
De cet amour fané reste où tu es!


J’irai Twister Le Blues
Le blues et puis le blue
En serrant dans mes bras
Bien d’autres filles que toi
Mais si tu penses à moi

Si tu t’ennuies déjà
Oh reviens moi


Wo wo wo oh
Ah ah ah ah
Yé yé yé yé
Wo wo wo oh
Oui si tu penses a moi
Si tu t’ennuies déjà
Oh reviens moi
Ah ah


Pourquoi es-tu donc partie?
Avec mon meilleur ami
Ainsi s’achève la romance
Je n’ai vraiment pas eu de chance
J’ai beau passer mes nuits
Dans les boites de nuit, je m’ennuie


J’ai beau twister le blues
Le blues et puis le blue
En serrant dans mes bras
Bien d’autres filles que toi
Oui, Mais si tu penses à moi
Si tu t’ennuies déjà
Oh reviens moi


Wo wo wo oh
Ah ah ah ah
Yé yé yé yé
Wo wo wo oh
Oui si tu penses à moi
Si tu t’ennuies déjà
Oh reviens moi
Wo wo wo oh
Ah ah ah ah
Yé yé yé yé
Wo wo wo oh


Oui Charlie Brown Charlie Brown ?
Wo wo wo oh
Ah ah ah ah
Yé yé yé yé
Wo wo wo oh

par Ryme

Catégories

60's

Étiquettes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :