Accéder au contenu principal

#10 Françoise Hardy – Beau Boeing, Belle Caravelle (1978)

Avec mes économies, je me suis offert un voyage en Amérique du Sud. 10h30, ça y est, on m’a déposée à l’aéroport. Escale à Caracas et destination Montevideo. Il y a énormément de monde dans cette immense aérogare, j’ai failli me perdre mais on m’a gentiment guidé vers la porte C. Je patiente en lisant mon bouquin et en comptant mes “travellers chèques”. Qu’est-ce qu’ils ont ces stewarts à me regarder en se bidonnant ? Ils doivent penser que j’ai l’air bête, tranquille et posée au milieu de ce flux tendu de personnes, mais je m’en fiche ! Encore 45 minutes d’attente, c’est déjà trop long … “J’veux entendre les hauts parleurs annoncer : on attend la passagère porte C”. « Emmenez-moi ».

Paroles et musique : Michel Jonasz

Album : Musique Saoûle

Réalisation artistique et orchestration : Gabriel Yared

Label : Pathé Marconi / EMI

Sortie : 1978

La piste en une punchline : “Avant l’an 2027, en vieux coucou, en 707, emm’nez-moi, emm’nez-moi !”

00.02’s : « Porte C ! Porte C! » La troisième lettre de l’alphabet au rythme d’accords tressés rebondissants de guitare sèche.

02.45’min : Le bruit soufflant des réacteurs apparaît au milieu des rythmes aux accents “funky”. Complètement novateur pour l’époque.

03.25’min : Ça y est, c’est le décollage!! Telle une voix de haut parleur dans un avion, la voix de François Hardy se fond dans un léger reverb.

Veuillez lire attentivement cette notice avant d’écouter cette piste car elle contient des informations complètement subjectives mais néanmoins importantes pour vous. Gardez cette notice, vous pourriez avoir besoin de la relire. Cette piste vous a été personnellement prescrite. Ne la faites pas écouter à quelqu’un d’autre. Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, baissez le volume.

Tropic’Hardy

Dans quel cas cette piste doit-elle être écoutée ? 

Placement des serviettes de bains dans les bagages en prévision d’un chaud périple. Peut également être utilisée si à l’aéroport vous ne trouvez pas cette satanée porte C !

Comment se fringuer pour écouter cette piste ? 

Masque de voyage sur les yeux, dans le fauteuil au dossier légèrement incliné de votre salon, imaginez-vous en vol pour Caracas ou Montevideo. Attention à la dépressurisation.

Que manger ou boire en écoutant cette piste ? 

Eau plate ou gazeuse, madame ? Et pour monsieur, madeleine ou petit beurre ? Tout ce que vous voulez sauf du vin, en général on vous sert de la bonne piquette !

Quels sont les effets indésirables éventuels  ?

Se rendre “porte C” alors que votre avion est porte “D”. ( coup dur pouvant affecter jusqu’à 5 auditeurs sur 10). Mal de l’air, et pas celui pollué de Paris (pouvant affecter 1 auditeur sur 100).

Pochette et photographies : Jean-Marie Périer

Photo complètement de face qui tombe pile. Comme à son habitude sur les pochettes, Françoise Hardy nous regarde, cette-fois ci profondément dans le blanc des yeux. Les siens sont profondément bleus. Comme la couleur de ma valise Samsonite.

JUMBO

« Beau boeing, belle caravelle, Gros jumbo »

  1. De l’anglais jumbo  qui signfie « éléphantesque ». Le mot fut choisi comme nom d’un éléphant du zoo de Londres acheté en 1882 par le cirque Barnum. Par la suite, ce qualificatif s’est appliqué pour décrire des choses de grandes dimensions.
  2. (Technique) Chariot à portique équipé de perforatrices, servant à percer des souterrains dans les mines.

J’ai mis une petite laine. il fait frisquet, en fait, à Montevideo.

  • A la fin des années 1970, François Hardy a derrière elle un fidèle public. Pas question de se reposer sur ses lauriers cependant. En 1978, terminée la période « yéyé » des années 60 par laquelle elle s’est fait connaître. Sur l’album « Musique saoûle », son 17e déjà, Hardy se renouvelle et intègre dans sa musique des influences soul, jazzy mais surtout disco, courant ayant émergé aux Etats-Unis au milieu des années 70 et qui fait alors tabac en France. Michel Jonasz est aux manettes et écrit pour elle la plupart des titres de l’album, dont le surprenant tube « J’écoute de la musique saoûle », à boire sans modération aucune.
  • L’album a également été édité à l’étranger (Allemagne, Argentine, Australie, Canada, Etats-Unis, Portugal, Uruguay, Espagne, Japon, Pays-Bas). Rien que ça ! C’est la french touch Hardy.
  • Dans l’émission « Matin bonheur » diffusé sur Antenne 2 le 13 octobre 1989, François Hardy revient sur son enfance, la période « yéyé », et son rapport à la scène. https://www.ina.fr/video/I00010708
  • En janvier 1979 à la télévision, Hardy interprète « J’écoute de la musique saoûle ». Ambiance boum !
  • « Brouillard sur la rue Corvisard » apparaît également sur l’album. C’est une ballade mélancolo-nostalgique, aux accents toujours soul, où Jacques Dutronc donne la réplique à son épouse. Michel Jonasz est aux paroles et Garbiel Yared à la composition. A écouter!

Porte C, porte C
Beau boeing, belle caravelle
Gros jumbo
Bi-moteur, avion-taxi pour Bilbao
Avant l’an 2027
En vieux coucou en 707
Emm’nez-moi, emm’nez-moi


Chasseur planeur montgolfière
Avion cargo
Dans la soute sous une banquette
Ou assise sur des cacahuètes
Emm’nez-moi, emm’nez-moi, emm’nez-moi


J’veux entendre les haut-parleurs annoncer:
« On attend la passagère porte C
Porte C, porte C, porte C, porte C »


Bombardier à ailes delta
Avion racé
Caracas, Montevideo, choisissez
Bourget, Orly, Charles de Gaulle
Faire la queue près du contrôle
Emm’nez-moi, emm’nez-moi


Supersonique, dirigeable
Mystère 20
Avion citerne, sale mirage
Allons-y dans les nuages
Emm’nez-moi, emm’nez-moi, emm’nez-moi


J’veux entendre les haut-parleurs annoncer:
« On attend la passagère porte C
Porte C, porte C, porte C, porte C »


Beau boeing, belle caravelle
Gros jumbo
Avion citerne sale mirage
Allons-y dans les nuages
Emm’nez-moi, emm’nez-moi, emm’nez-moi


J’veux entendre les haut-parleurs annoncer:
« On attend la passagère porte C »
J’veux entendre les haut-parleurs annoncer:
« On attend la passagère porte C »


Beau boeing, belle caravelle, gros jumbo
Bi-moteur, avion-taxi pour Bilbao
Avant l’an 2027
En vieux coucou en 707
Emm’nez-moi
J’veux entendre les haut-parleurs annoncer:
Emm’nez-moi
« On attend la passagère porte C »
Emm’nez-moi.

par Ryme et Simdo

Catégories

70's

Étiquettes

,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :